MELTING POP

Magazine
Une nuit barathonienne...

par Marjolaine Bonnet

Retour sur le Barathon qui a ébranlé la cité de la porcelaine samedi soir 19 novembre 2011. Du monde, partout, du monde, et encore du monde ! Pleins à craquer, les bars remplis ! Faisant partie de l’organisation, je n’ai pas pu tout voir, mais les échos que j’ai reçus sont pour le moins positifs ! Ma soirée commença par le concert de l’Ocelle Mare : expérimental au plus haut point. Une transe, des transes brèves, à chaque morceau : un microcosme où soudain tout s’affole, la grenouille d’abord immobile, d’un coup attrape la libellule, et tout revient au calme. Le public est touché, séduit, et je découvre un artiste, un homme hors du commun. Végétarien, ne buvant ni ne fumant, il a vécu deux ans seul dans une cabane au fond du Périgord, et vient de s’expatrier en Espagne... par amour. « Je suis un faux solitaire », m’avoue-t-il. En effet il aime les gens, son public vient lui parler et il sait se souvenir des personnes qu’il a croisées des années auparavant ! Quand Thomas (L’Ocelle Mare) eut terminé de ranger son capharnaüm de matériel, nous allâmes voir les très doux Parcks au Bout du Monde, puis Pornboy au Duc Etienne, et enfin Super Sans Plomb 98 au Zic-Zinc pour finir en toute provocation et cacophonie ce Barathon décapant !


***

En concert à la rentrée ?


Psykick Lyrikah "Jusque-là" par Psykick-Lyrikah


***

Coups de Coeur


***

Coups de Coeur


***

Coups de Coeur


***

Coup de cœur
alt : Noomiz

***

Coup de Coeur


***

Coup de cœur

Michel Cloup (duo) : Le Cercle Parfait (The Perfect Circle) from Michel Cloup on Vimeo.


***